LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mardi 14 décembre 2010

Hortefeux veut expulser plus grâce à Facebook !

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a appelé à la fermeté les préfets réunis place Beauvau, leur demandant d'"amplifier" les expulsions de sans-papiers d'ici la fin de l'année, d'être "plus offensifs" dans la lutte contre la délinquance et de communiquer via ... Facebook.
Rappelant que sur un objectif de 28.000 reconduites à la frontière en 2010, 25.511 sans papiers avaient été expulsés durant les onze premiers mois, Brice Hortefeux a demandé aux représentants de l'Etat de mettre "à profit les dernières semaines qui viennent pour accentuer l'effort". "Je veillerai personnellement à vos résultats et j'inviterai à me rencontrer ceux qui connaissent le plus de difficultés", a insisté le ministre lors d'une réunion Place Beauvau. En matière d'immigration, "la France a le droit de choisir", a-t-il dit. Il a indiqué "quatre actions opérationnelles locales": l'utilisation de toutes les places disponibles dans les centres de rétention administrative, une gestion active de la demande d'asile, la poursuite de la lutte contre le travail clandestin et l'éloignement des délinquants condamnés à une peine d'interdiction du territoire. La France a amplifié depuis fin juillet les reconduites de Roumains et Bulgares dont une proportion, non chiffrée, sont revenus sur son territoire, selon des associations. En trois ans, 106.000 étrangers en situation irrégulière ont été reconduits dans leur pays d'origine, selon le ministre.
Brice Hortefeux a appelé les préfets à "être beaucoup plus offensifs encore dans la lutte contre la délinquance", et leur a demandé de "communiquer davantage". Il faut "lutter contre les formes d'insécurité du quotidien qui sont anxiogènes pour nos concitoyens", comme la "mendicité agressive", la lutte contre les réseaux de prostitution ou "l'occupation illicite des halls d'immeuble".
Les préfets ont récemment reçu un mode d'emploi de Facebook
"Communiquez sur les opérations menées et allez sur place en constater les résultats (...)! Pensez à la presse quotidienne régionale mais aussi à la radio et aux réseaux sociaux", a incité Brice Hortefeux. Les préfets ont récemment reçu un mode d'emploi de Facebook. Tout en affirmant que "2010 devrait s'inscrire comme la 8e année consécutive de baisse de la délinquance", le ministre a regretté que "dans un grand nombre de départements", "les résultats ne soient pas au rendez-vous". Parmi les points noirs il a cité "les cambriolages des résidences (...) repartis à la hausse avec +0,7% (au cours des) dix premiers mois de l'année" et les "violences aux personnes (qui) restent le talon d'Achille" de la politique sécuritaire.
Le ministre a insisté sur la lutte contre les violences scolaires et dans les transports en commun, et la nécessité de "démanteler les bandes". La vidéosurveillance reste une priorité, selon lui, avec 30 millions d'euros pour financer 8.300 caméras, avec l'objectif de 45.000 caméras sur le territoire fin 2011. Il a menacé de "conditionner" les versements du fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) à la mise en place par les communes de conseils de prévention de la délinquance prévus par la loi de 2007. "Il est anormal qu'une soixantaine de communes de plus de 10.000 habitants ne respectent pas la loi et n'aient pas installé des conseils locaux de prévention de la délinquance", s'est insurgé Brice Hortefeux devant les préfets réunis place Beauvau.

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO