LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mercredi 15 décembre 2010

Communiqué de la fédération du PCF 93 : Vérités, tromperies et mensonges à Noisy-le-Sec !

Dimanche dernier, la liste dite « d’ intérêt local », « sans partis, ni alliances » de Laurent Rivoire a pris la municipalité de Noisy-le-Sec sur le Parti socialiste en trompant les électeurs. Il y a eu en effet, mensonge, car cette liste « apolitique » s’est métamorphosée dès la proclamation des résultats en liste Nouveau Centre-UMP pure sucre. Dès le soir même, le président de la République a décroché son téléphone pour féliciter Rivoire. Le secrétaire national de l'UMP en charge des élections, Alain Marleix s'est réjouit le lendemain de la conquête de Noisy-le Sec par la majorité présidentielle. Ainsi les électeurs ont cru voté pour le notaire Rivoire mais ils ont, en fait, apporté leurs suffrages à un affidé de Nicolas Sarkozy. Malheureusement, la victoire électorale de la droite ne sera pas sans conséquences graves sur la vie des noiséens et noiséennes qui verront leurs services publics et sociaux démantelés au profit de politiques clientélistes. Cela sera la municipalité des copains et des coquins avec toujours moins pour l’intérêt général et toujours plus pour les intérêts particuliers d’une minorité.
Mais la victoire de la droite s'est nourrie également des confusions entretenues par une certaine "gauche" ! Au soir du 1er tour Gilles Garnier et Anne Déo, avec 34,20% des suffrages exprimés, arrivaient en tête du scrutin alors que la Maire sortante obtenait seulement 17,28%. L'ensemble des listes de gauche totalisait 51,48%. La gauche pouvait gagner. Mais c'était sans compter sur l'intransigeance de la maire PS sortante, Alda Péreira-Lemaître, soutenue activement par la fédération PS de Seine-Saint-Denis et par Claude Bartolone. Au soir du premier tour, elle ne lança aucun appel au rassemblement à gauche. Dès le mardi matin, elle a déposé sa liste et menaçait de la maintenir si elle ne figurait pas en bonne place sur la liste et ce malgré le désaccord de la majorité de ses colistiers socialistes. Enfin, de nombreux électeurs nous ont dit que certains de ses partisans ont fait ostensiblement campagne pour la liste de droite. Cette attitude néfaste a rendu difficilement audible la liste d’Union de la gauche auprès des électeurs. Ainsi ceux qui ont soutenu cette démarche ont finalement préféré faire perdre à la gauche une municipalité afin de préserver leurs intérêts électoraux locaux.
La défaite électorale de Noisy-le-Sec montre, en Seine Saint Denis comme partout en France, que la gauche doit se ressaisir sinon elle portera la responsabilité de maintenir trop longtemps la droite et le Medef au pouvoir. Elle doit retrouver ses valeurs et ses principes. Elle doit ouvrir une véritable perspective de transformation sociale résolvant les problèmes concrets de notre peuple et répondant à leurs aspirations. C’est pourquoi le Parti communiste français et le Front de gauche interpellent toute la société française au travers de sa campagne des cahiers citoyens sur le thème de « ce que la gauche devra faire ! »
Les communistes ne doutent pas que Gilles Garnier et Anne Déo sauront défendre l’intérêt général des Noiséennes et Noiséens face à une droite dure et revancharde. Ils continueront de travailler, dans le cadre d’une démarche de gauche et écologique, ouverte, originale, rassembleuse mais ferme sur ses valeurs solidaires et humaines pour faire qu’en 2014 tous les noiséens reconquièrent leur mairie. Notre soutien et notre solidarité leur sont acquis.
Pantin, le 14 décembre 2010.

1 Comentário:

Alain HERRERO a dit…

Je pense que cette élection municipale partielle va laisser des traces indélébiles pour le futur. Devant l’incapacité des politiques à réagir à la crise du capitalisme qui aggrave les inégalités sociales, la population déserte les instances démocratiques. L’absentéisme électoral est considérable(60%) !
Comment ne pas voir dans ce résultat du 2ème tour une défaillance volontaire du report des voix socialistes envers une équipe dont la tête de liste est communiste ! Cela confirme l’anticommunisme primaire et féroce des socialistes. Cela augure de mauvais présages pour les prochaines cantonales et présidentielles !
Les multiples unions et désunions électorales commencent à lasser les gens et à les démoraliser. Aucun espoir n’est visible à Gauche alors que tous les ingrédients étaient présents après le mouvement social sur les retraites. Attention de ne pas laisser la place à l’extrême droite !
Ces élections montrent aussi que toutes les alliances ne sont pas bonnes à effectuer : « dit-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es !!! »
Alain Herrero.

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO