LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mardi 28 décembre 2010

Ce matin, ça glissait !

Pour se rendre ce matin au marché, il aurait mieux valu chausser des patins à glace. Espérons que nous n’ayons pas à déplorer trop de chutes. Mais cet épisode nous permet de revenir sur le rôle du service public dans ce genre de situations. Il serait évidemment absurde de le rendre responsable d’une météo extrêmement capricieuse, en cette fin d’année 2010. Pour autant, un certain nombre de responsabilités lui incombent. Le déneigement des voies de circulation, les trottoirs devant les services publics, les arrêts de bus, les lieux de passage très fréquentés. Or force est de constater que ces missions n’ont pas été assurées dans des conditions normales à Romainville. Ainsi, ce matin la place du marché était devenue une vraie patinoire. Se déplacer dans certaines cités de l’OPH se transformait en vrai parcours du combattant. Parmi les raisons évoquées, nous n’échappons pas au « fameux manque de sel ». Mais cela suffit-il à expliquer la situation que nous connaissons à Romainville ? La cause n’est-elle pas à rechercher plutôt du côté de la dégradation du service public, souvent invoquée en d’autres lieux ? Voilà le mal dont souffre une ville comme Romainville. Les suppressions de postes, la réduction drastique de toutes les dépenses de fonctionnement conduisent inévitablement à un dépérissement extrêmement grave du service public. On en revient une fois encore au crédo énoncé par madame le Maire en 2005 : « Il faut savoir dépenser intelligent. » On peut résumer ce choix de la manière suivante : " Sacrifier des dépenses liées à la vie quotidienne des habitants au bénéfice de réalisations, comme la collecte des déchets ménagers par aspiration ou bien encore le nombre incalculable d’opérations immobilières bien éloignées des besoins de la population". Et si vous voulez avoir l’assurance qu’il s’agit bien d’un choix politique délibéré, vous l’auriez eu si vous aviez entendu, ce matin, les propos d’un conseiller municipal appartenant à la majorité de madame le Maire. Après lui avoir fait remarquer qu’au fil des ans le nombre d’emplois, notamment dans le secteur de la voirie n’avait cessé de décroître, sa réponse fut celle-ci : « Oui mais à l’époque, il y en avait de trop ». Tout est dit.

1 Comentário:

les grands champs a dit…

Et pourtant, il y a quelques mois, une élue a écrit, dans le bulletin municipal, que les propriétaires devaient tenir propre le trottoir devant chez eux ! (feuille et neige)
Et devant les bâtiments publics... cela ne compte pas ?
Le trottoir devant le square Barbusse est non seulement verglacé, mais en plus les branches des arbustes sont à la hauteur de la figure ; alors vous avez le choix : prendre le risque de branches dans la figure ou glisser sur le trottoir verglacé ! Et pas question de passer à l'écart puisque des véhicules sont stationnés sur le trottoir. Nous attendons depuis 5 ans les parcs de stationnement évoqué plusieurs fois par not'champion Romainvillois !

Tout à fait dans le genre : faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO