LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

samedi 31 octobre 2009

Intercommunalité: L'opinion des élus communistes et républicains


DECLARATION DES ELUS COMMUNISTES, REPUBLICAINS,
CITOYENS ET PARTENAIRES DES 9 VILLES
DE LA FUTURE COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION

Au 1er janvier 2010, une nouvelle communauté d’agglomération verra le jour autour de 9 villes de l’est parisien que sont Bagnolet, Bobigny, Bondy, Les Lilas, Le Pré-Saint-Gervais, Montreuil-sous-Bois, Noisy-le-Sec, Pantin et Romainville.

Les élus communistes, républicains citoyens et partenaires de ces villes sont favorables à une telle union, ils ont été force de proposition pour construire une intercommunalité qui place les préoccupations des citoyens au cœur même du projet de territoire.

Toutefois, le projet de réforme des collectivités territoriales et la création de la société du Grand Paris vont modifier considérablement les pouvoirs d’intervention des citoyens et des élus locaux. Avec ce profond remodelage, le Gouvernement a pour objectif de faire disparaître les communes et les départements et ainsi de se mettre en conformité avec le modèle libéral européen.

Par ailleurs, ce nouvel échelon territorial doit se construire avec les citoyens, les partenaires associatifs, syndicaux, les personnels territoriaux, en toute transparence sur les enjeux et les conséquences d’un tel regroupement. Si les maires se sont engagés aujourd’hui à ne pas introduire de fiscalité nouvelle, nul ne peut ignorer la disparition de la taxe professionnelle qui engendrera des difficultés pour les finances locales.

Pour que cette intercommunalité soit un véritable nouvel apport en matière de services publics pour les habitants, elle doit s’appuyer sur des choix politiques co-élaborés avec les habitants des 9 villes par la mise en place d’un Conseil de développement, de comités d’usagers… disposant de réels pouvoirs.

La mise en oeuvre des compétences, qu’elles soient obligatoires ou optionnelles, n’est pas qu’une simple application des réglementations en vigueur, elle définit un projet politique. Ainsi, en matière d’aménagement, la question des transports est essentielle (T1, T4, Métro ligne 11, tangentielle, voirie partagée, circulations douces, canal de l’Ourcq…), tout autant que celle du développement économique respectueux de l’environnement (BIOCITECH et les 3 hôpitaux, MOZINOR, respect des normes HQE, énergies renouvelables…), de l’habitat (notamment le logement social), de la politique de la ville (insertion économique). Elle doit s’appuyer sur des actions et des pratiques innovantes, efficaces qui articulent en permanence le lien entre les élus et les citoyens.

C’est pourquoi les élus communistes, républicains citoyens et partenaires seront porteurs d’exigences fortes et incontournables autour d’une charte pour la justice sociale, le respect des droits, et le développement économique, écologique et solidaire du territoire.
Ils ne transigeront pas sur le principe du respect de la représentation des élus minoritaires dans le conseil communautaire ; ils sont disponibles pour rencontrer et échanger avec tous ceux qui le souhaitent (mouvements associatifs, syndicaux, citoyens…)
C’est sur cette base que nous vous proposons de construire notre avenir commun et d’être force de résistance face aux choix libéraux du gouvernement.

Bobigny le 27 octobre 2009

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO