LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

vendredi 9 octobre 2009

Encore un renfort pour Sarkozy : Le socialiste Claude Evin.

Sarkozy continue de faire son marché dans les rangs du PS : il vient encore d’attraper un dirigeant socialiste dans son filet.
Après Eric Besson, chargé de la chasse aux sans papiers, après l'illusionniste F. Amara chargée de faire croire que le Gouvernement fait quelque chose pour les quartiers populaires, après Bernard Kouchner chargé d’amarrer la politique étrangère à l’OTAN et aux USA, après J.M. Bockel secrétaire d’état auprès d’Alliot-Marie, après le sulfureux neveu Mitterrand à la Culture, après Claude Allègre qui piaffe d’impatience de rentrer au gouvernement, après Michel Rocard tiré du placard pour inventer la taxe carbone, après le sémillant Jack Lang, chargé par Sarkozy de mission sur l’Asie, une nouvelle recrue socialiste de choc pour la droite: l’ancien ministre de la santé Claude Evin.
Belle prise pour Sarko et la droite qui se frottent les mains.
L'ex-ministre socialiste de la Santé est un fervent partisan de la réforme Bachelot - loi Hôpital, patients, santé, territoire (HPST) - qui vise à soumettre la médecine hospitalière aux objectifs de la rentabilité.
Claude Evin juge "absolument nécessaire" la réforme actuelle sur l'hôpital ». Il s’était d’ailleurs insurgé contre l'appel des 25 professeurs de médecine dénonçant la casse de la médecine hospitalière publique.
L’homme vient de recevoir la récompense qui lui avait promise ( voir le Canard enchainé de mars dernier) : la présidence de la direction de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France, que la loi Bachelot sur l’hôpital entend mettre en place au 1er janvier 2010. Il s’agit d’un poste et d’une nomination éminemment politique.
L’ARS est l’outil opérationnel de mise en œuvre de la casse de la médecine hospitalière. Déjà à Beaujon, des services sont menacés. La fermeture du service des urgences est même évoquée.
Mais Claude Evin n’est pas le seul a avoir été « débauché » : Roselyne Bachelot, la ministre de la santé vient également de nommer Denis Morin à la tête de l’ARS de Rhône-Alpes, ancien directeur de cabinet de... Martine Aubry quand celle-ci était ministre des Affaires sociales.

On voit où mène le ralliement de nombre de dirigeants socialistes au blairisme, au social libéralisme....: dans les fourgons du Sarkozysme

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO