LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

vendredi 16 octobre 2009

Les élus communistes du conseil général appellent à défendre "Zébrock au bahut" et demandent à Claude BARTOLONE de revenir sur sa décision

"Il y a quelques jours, nous vous alertions ici même sur la baisse de 30% de la subvention à l’association Chroma/Zebrock, programmée par le Conseil général de Seine-Saint-Denis. Une "économie" de 130.000 € mettant en péril l’opération "Zébrock au Bahut"... désormais reconnue par le Conseil Régional !
Cette décision de Claude Bartolone, qui semble méconnaître la portée de cette initiative auprès des lycéens et des jeunes artistes de Seine-saint-Denis, est contestée par les élus communistes, qui publient le communiqué de presse que nous mettons en ligne.
Rappelons que cette décision du nouveau Président du Conseil général intervient au moment même où est signée une convention avec le groupe TF1, visant notamment à "repérer des jeunes talents artistiques au sein du département et accompagner et créer des événements artistiques, tels que des festivals dans le domaine du cinéma et de la musique ou dans les métiers de la filière du numérique." (elle comprend également un volet "accès aux métiers de l’audiovisuel dont nous ne manquerons pas d’examiner la mise en oeuvre et les résultats).
Le choix de ce partenaire (plutôt qu’un partenaire public par exemple...) n’est pas anodin.
" Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective"business", soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (...).
Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (...).
Rien n’est plus difficile que d’obtenir cette disponibilité. C’est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l’information s’accélère, se multiplie et se banalise. "
La citation - tout le monde s’en souvient - est celle d’un certain Patrick Le Lay, ex-Président du Groupe TF1. Mais est-il bien sûr que "la base du métier de la chaîne" ait changé avec Nonce Paolini ?
Le téléspectateur averti peut sérieusement en douter...
Pour notre part, nous ne laisserons pas "Zébrock au bahut" se faire couler dans le béton"...

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO