LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

vendredi 23 octobre 2009

La crémière

LE BILLET DE MAURICE ULRICH DANS L'HUMANITE

Christine LAGARDE est une femme souriante. C’est mieux par les temps qui courent. Un froncement de sourcil de la ministre de l’économie, un pli au front, une ombre dans son regard, et c’est la Bourse qui plonge, le CAC 40 plombé, les épargnants saisis de panique…Donc pour elle ça va bien, tout va aller bien et même, disait-elle l’autre jour à Laurence FERRARI, tout sourires elle aussi, ça va aller de mieux en mieux. On ne ait pas quand, ni comment, mais de mieux en mieux.
Pour les banques, c’est vrai, ça va mieux. Bonus délirants, spéculation. C’est comme dans la vie en rose, c’est la vie en eurose, « elles se foutent du monde entier ». Et voilà que du coup la commission des finances de l’Assemblée nationale a eu l’idée, un peu osée tout de même, de proposer une surtaxe de leurs bénéfices de quelque 10%, au motif que l’Etat les avait sauvées de la débâcle !. Et puis quoi encore ? Christine LAGARDE a tout de suite mis le holà. « Pas question, a-t-elle dit, de plomber le système bancaire français qui s’est bien comporté pendant la crise ». Dans le Nouvel Observateur cette semaine, l’économiste Olivier PASTRE, membre entre autres du conseil scientifique de l’Autorité des marchés financiers, avait cette formule bien connue : « Les banques ont aujourd’hui le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière ». C’est vrai.

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO