LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mercredi 4 juillet 2018

« L’extrême droite à la tête de l’Europe », l’éditorial de Maud Vergnol dans l’Humanité de ce jour !



Trois naufrages et près de 180 morts en cinq jours. Le sinistre compteur du cimetière méditerranéen n’en finit plus de tourner. Derrière les chiffres, autant de prénoms, de visages, d’histoires de vie qui en cherchaient une meilleure. Voilà la réalité de « cette Europe qui protège », comme ose le prétendre celui qui vient de prendre la tête de l’Union européenne : le chancelier autrichien Sebastian Kurz, qui gouverne avec le FPÖ, allié de Marine Le Pen. L’extrême droite guidera donc les pas de l’Union européenne pendant les six mois à venir. Monstrueux symbole…d’autant qu’il n’est pas isolé. En Allemagne, Angela Merkel vient de céder aux ultraconservateurs bavarois et prévoit de renvoyer les réfugiés dans des camps d’internement. En Italie, Matteo Salvini, qui s’était déjà illustré en proposant de ficher les Roms, souhaite, désormais, en assumant la référence, créer « une ligue des ligues », en Europe, pour réunir les partis qui « veulent défendre leurs frontières ». Quant à la France, le constat n’est guère plus reluisant. La rétention des mineurs a augmenté de 70% l’an dernier pour atteindre un sinistre « record » de 304 enfants enfermés. L’ambassadeur de France en Hongrie, Éric Fournier, vante les politiques du fasciste hongrois Viktor Orban, « un modèle ayant su anticiper les problèmes posés par les mouvements migratoires illégaux »…

Voilà l’Europe dont a accouché le couple franco-allemand, dans un violent retour de boomerang. Enfoncer durablement les peuples européens dans une crise économique et démocratique menait à l’impasse. Nous t sommes. Mais si guérir l’Europe de ses fièvres xénophobes ne se fera pas d’un coup de baguette magique, l’histoire n’est pas terminée. Avec les élections de 2019, l’occasion sera historique de ne pas laisser l’extrême droite réécrire une nouvelle page de l’histoire européenne. Jamais le besoin d’alternatives n’a été aussi fort. La réplique peut venir des forces progressistes pour peu qu’elles s’unissent et renoncent à leurs égoïsmes de chapelle. Il reste un an. C’est court, mais c’est encore possible.

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO