LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mardi 3 avril 2018

« SNCF Attaks », le billet de Maurice Ulrich !



« Personne ne peut comprendre que les syndicats de cheminots engagent une grève longue et pénalisante alors que le gouvernement est dans le dialogue. » La ministre des Transports Élisabeth Borne, malgré toute son expérience et ses diplômes, le dit : « Personne ne peut comprendre.» 

Pas elle, en tout cas. Mais personne, c’est plus vaste. Çà implique logiquement les cheminots eux-mêmes, qui, à suivre la ministre, ne savent pas ce qu’ils font. Ils agissent mus par une sorte de force obscure, totalement irrationnelle, sans même pouvoir s’expliquer. 

Quand elle rencontre leurs syndicats, madame Borne n’entend rien d’autre que des fantasmes, des phrases décousues, des borborygmes. En revanche, madame Borne sait que « les Français n’ont pas envie de subir trois mois de galère que rien ne justifie. « Les Français, bien sûr, qu’elle comprend si bien qu’elle se fait leur interprète. Le français, elle le parle. 

Le cheminot, rien à faire. Le gouvernement est dans le dialogue face à une langue d’une autre planète. Mars Attaks. Cela dit, les cheminots, semble-t-il, comprennent très bien madame Borne.

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO