LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

lundi 8 octobre 2018

« Le temps de l’écocommunisme », l’éditorial de Patrick Apel-Muller dans l’Humanité de ce jour !



Le réchauffement climatique s’emballe. Les États, dont la France, ne tiennent pas leurs engagements, les phénomènes violents se multiplient, les températures moyennes grimpent à un rythme qui pourrait atteindre 1,5° C d’augmentation en 2030. Les experts du Giec livrent un constat alarmant. Les flots de bonnes intentions comme la cécité de Donald Trump ne sont plus de mise. Pourtant, le rapport des 86 scientifiques, spécialistes mondiaux du phénomène n’est pas désespéré : l’humanité a encore son sort entre les mains. Mais il n’est plus temps de finasser ou de rêver qu’une finance verte bienfaisante ruissellera sur notre environnement.

Les décisions devront être radicales et dépasser le cadre étriqué des efforts individuels. Un autre cadre de production doit se mettre en place. Le profit maximal ne peut plus être la boussole de la mondialisation et le capital doit être privé de son pouvoir qui impose l’avidité à court terme. Progrès social et qualité de l’environnement deviennent inséparables : produire comment et pour qui devient une seule et même question. Le remplacement des énergies fossiles, la priorité aux transports collectifs, la construction de logements à haute qualité d’isolation thermique, des stratégies de codéveloppement doivent s’imposer. L’avenir des hommes et de la vie sur cette planète réclame de s’émanciper de la logique capitaliste, bref une révolution.

Le rapport du Giec met chacun et tous face à un impératif de civilisation et un besoin de mobilisation. Il ne s’agit pas d’un dossier comme les autres, glissé dans le tiroir d’un ministre de l’Environnement mais du fil rouge à suivre pour les militants politiques et les responsables associatifs, pour les syndicalistes et les scientifiques, dans les collectivités publiques comme dans les entreprises. Le biophysicien Pierre Joliot interrogeait : « Une société qui survit en créant des besoins artificiels pour produire efficacement des biens de consommation inutiles ne parait pas susceptible de répondre aux défis posés par la dégradation de notre environnement. » Nous y sommes.

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO