LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mercredi 8 février 2017

" Se ressourcer ", l'éditorial de Maurice Ulrich dans l'Humanité de ce jour !


La formule bien connue selon laquelle au Parti socialiste les congrès se gagnent à gauche mais le pays se gouverne sinon à droite, du moins au centre, vaut-elle pour la primaire remportée par Benoît Hamon ? Au PS certains le pensent. Ainsi Najat Vallaud-Belkacem, dans une longue interview publiée par Libération, si elle estime que « Hamon c’est une chance pour le PS de se ressourcer », c’est « en prenant appui sur ce bilan » et en semblant disqualifier par avance toute discussion avec Jean-Luc Mélenchon, qui s’enfermerait dans « une contestation solitaire du reste du monde ». C’est vite dit quand le candidat de la France Insoumise a réuni quelques 18.000 personnes dimanche dernier entre Lyon et Aubervilliers et est suivi par des dizaines de milliers sur les réseaux sociaux.

En fait, la ministre vallsiste reprend l’injonction de Bernard Cazeneuve à Benoît Hamon. Pour résumer, ou tu défends le bilan ou tu n’auras pas l’appui du parti. D’où le sentiment d’un recentrage du candidat lui-même. On peut évidemment comprendre qu’il ait le souci de rassembler sa famille politique. Mais, si le départ de nombreux parlementaires socialistes vers Emmanuel Macron n’a pas eu lieu, il semble bien que ce soit au prix d’une pression « amicale » sur le candidat, qui a ainsi annoncé hier, après les avoir rencontrés, qu’il allait se doter d’un conseil parlementaire pour fabriquer des textes de loi, voire pour élaborer, selon un de ses proches, un projet présidentiel, dont on croyait pourtant qu’il avait été énoncé dans ses grandes lignes lors de la primaire.


Faut-il comprendre dès lors que le PS et son candidat dopé par son résultat et quelques sondages entendent désormais « se ressourcer » en interne, avec l’espoir d’entraîner tous les Français déçus de la gauche, depuis ceux qui ont voté Hamon jusqu’à ceux qui soutiennent Jean-Luc Mélenchon. Ce serait faire revenir par la fenêtre le bilan politique sorti par la porte et un très mauvais calcul. La question n’est pas de savoir si le PS se ressource mais si la gauche peut faire avancer une autre politique.

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO