LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mardi 23 janvier 2018

Notre Maire cherche-t-elle à entrer dans le Guiness des records ? (François André)


NOUS PUBLIONS LE TEXTE QUE NOUS A FAIT PARVENIR FRANCOIS ANDRE

Nous avons été dans les premiers à être équipés d’un système de collecte pneumatique des déchets. Je ne reviendrai pas sur cette catastrophe.
Nous avons été nommés au rang de première ville bâtisseuse de France, ce qui a conduit le Président de la République  de l’époque à se déplacer jusqu’à notre modeste ville.  Notre Maire n’a pas tiré grand profit de ce formidable événement, déjà dans la rue le peuple grognait !
        
Nous avons un projet de tour à légumes ! Pour améliorer l’alimentation des citoyens. (Du jamais vu à cette échelle dans notre pays).
 Elément également remarquable, nous sommes quasiment les seuls à ne pas disposer d’une place publique digne de ce nom. Notre Maire aurait-elle peur de permettre au peuple de se rassembler pour contester sa politique ?  
        
Laissons de côté les avancées pour lesquelles la municipalité n’y est pour rien (Métro, Basse de Loisirs, Tram).
Dans la catégorie développement durable, nous sommes aussi des champions. Le slogan à la mode est : ‘’Une couverture végétale exceptionnelle  28 m2 de végétalisation publique par habitant à Romainville’’. Chiffre incontestable car émanant de l’APUR (Atelier Parisien D’Urbanisme), organisme on ne peut plus officiel.

Nous disposons donc de 130 hectares de végétalisation publique soit 37,8 % de la superficie de notre territoire. Cette annonce qui date déjà de Mai 2017 m’avait fortement étonné et j’avais cherché comment il était possible de trouver autant d’espaces, que j’avais imaginés accessibles à tous, dans notre village. A ce jour, je comprends mieux. L’APUR effectue des prises de vues aériennes détaillées où tout ce qui s’apparente à de la verdure est pris en considération : les terrasses végétalisées, les moindres jardinières, l’empreinte des arbres au sol dans la période où ils sont en feuilles.
      
La règle de calcul étant la même pour toutes les villes, il devient intéressant de faire des comparaisons afin de savoir si dans ce domaine, nous sommes aussi, comme annoncé, des superchampions.
Quelques chiffres concernant la couverture végétalisée de la région parisienne :
      - Moyenne sur le 93 (26 communes) = 36%, sur le 92 = 40,50%, sur le 94 = 36,50%
   - Agglomération parisienne = 30% avec les bois de Boulogne et Vincennes.
        
Notre Maire pourrait donc se féliciter de se trouver une fois de plus en tête du peloton. Cependant, cet état de fait est dû à la particularité de notre ville (pour laquelle notre Maire n’y est pour rien) : Romainville inclut dans sa surface non constructive approximativement 30 hectares d’anciennes carrières et 15 hectares de terrain militaire.
        
Avant de chanter haut et fort, il faudrait comparer ce qui peut l’être. Imaginez que Romainville, comme bien d’autres communes, ne soit pas dotée de cette particularité. Dans ce cas nous ne disposerions que de 85 hectares plantés sur un territoire de 300 hectares. La surface de végétation passerait alors de 37,8 à 28 %.
        
Il n’y a donc pas de quoi, pour féliciter les mérites de nos élus, d’orner la colonne Maurice de la place de la laïcité, d’un montage stupide, affichant un slogan d’une signification contestable, ainsi que d’une esquisse où apparait la tour potagère. A noter qu’à l’inverse des secteurs végétalisés, cette dernière,  occasionnera un effet négatif sur le bilan carbone, ce du fait de la consommation d’énergie pour la chauffer. De même l’aménagement de la couverture de l’A3 avec ses malheureuses jardinières n’est pas non plus à valoriser dans ce domaine, ainsi que la pelouse synthétique du stade.


François ANDRE                                                                    Janvier 2018

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO