LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mercredi 5 avril 2017

" Jeu de cache-cache avec l'évasion fiscale ", l'éditorial de Sébastien Crépel dans l'Humanité de ce jour !


Le sang et les larmes ne font plus recette. À l’heure des données numériques d’où surgissent à un rythme accéléré les scandales d’évasion fiscale (LuxLeaks, Bahamas Leaks, Panama Papers, UBS et, désormais Crédit Suisse), lesquels impliquent la soustraction de dizaines de milliards d’euros aux recettes publiques, difficile, pour ne pas dire impossible pour les candidats de l’argent, de convaincre une majorité d’électeurs qu’ils vivent « au-dessus de leurs moyens » ? À part François Fillon, enferré dans une campagne incompréhensible, plus personne n’espère gagner la prochain scrutin avec la mise en avant des sacrifices à consentir au nom de la réduction du « poids insupportable de la dette publique ».

Résultat, les deux candidats donnés favoris par les sondages en sont réduits – quel paradoxe ! – à jouer à cache-cache avec leur propre programme pour convaincre. Emmanuel Macron, en travestissant sous un vocabulaire à consonance « progressiste » des idées en réalité puisées au camp libéral et austéritaire : réduction de 60 milliards d’euros de la dépense publique d’un côté, nouvelles baisses de prélèvements pour le capital de l’autre, déguisées en soi-disant hausses de salaires, qui signifient en réalité moins de retraites et d’assurance-maladie.

Quant à Marine Le Pen, elle emprunte son vocabulaire social à la gauche, mais son conseiller économique parle pour la candidate qui a désormais ses entrées au Medef : le FN est « l’ami du CAC 40 ». Et la candidate d’extrême droite de vouloir restreindre la Sécu dont elle dénonce la « gabegie », tout en caressant les patrons avec des baisses de « charges ».


Il reste moins de vingt jours pour démasquer les artisans de ce programme commun qui épargne le « sport » favori des plus riches, à l’origine d’un « trou » de 60 à 80 milliards annuels dans les finances publiques de la France. C’est court, mais c’est assez, si la dynamique autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon se confireme.

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO