LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

lundi 23 janvier 2017

Une belle mascarade organisée par nos élus municipaux (François André)


NOUS PUBLIONS CE TEXTE QUE NOUS A FAIT PARVENIR MONSIEUR FRANCOIS ANDRE

Nos élus ont proposé au bon peuple de Romainville de venir, mercredi 18 janvier, écouter la ‘’bonne parole’’ (celle qui n’admet pas la contestation). Le sujet : L’aménagement urbain des placettes de ce que nous appelions il y a quelque temps ‘’ la place du marché du centre ’’. Cette réunion d’information a fait comme à l’habitude l’objet d’un large effet d’annonce, notamment dans le magazine municipal qui, à ma connaissance, n’a pas été distribué, du moins j’en suis certain dans mon quartier, celui du centre. 
C’est que le sujet est épineux. Nombreux sont ceux qui considèrent que ce projet ne s’intègre pas dans le cœur de notre ville. Des pétitions ont été signées par quantité de Romainvillois.
Devant cette situation, nos élus se devaient d’assurer en termes d’information, un service minimum. La réunion ne devait concerner que l’aménagement de trois malheureuses placettes. Le sujet n’aurait pas dû faire se déplacer grand monde. Eh bien si ! Malgré le froid et tout ce qui pousse à rester à la maison pour suivre l’évolution de l’actualité, le salon d’honneur de l’Hôtel de Ville a fait salle pleine. 

Notre Champion a ouvert la séance par la lecture d’un bien trop long texte qui entre autres fixait ‘’les règles du jeu’’ . La réunion concerne des informations sur l’aménagement des placettes, un point c’est tout. Pour le bâti, il y a eu suffisamment de réunions de concertation pour que nous ne ré- abordions pas ce sujet. Il nous apprend que depuis 2009 une réelle concertation existe avec la population du quartier et notamment dans le cadre du projet Cachin. Je n’habite plus Cachin, je recherche toutes les sources d’information concernant les projets urbanistiques de notre ville. Je puis affirmer, en toute bonne foi, n’avoir jamais été au courant de ces réunions de concertation. Serais-je un cas unique ? 
Monsieur Champion se félicite de certaines avancées : Il est intervenu pour que les travaux de la première tranche de l’espace ‘’bois urbain’’ démarrent enfin. Il nous informe que l’aménagement de la dalle au-dessus de l’autoroute débutera de suite. MERCI Monsieur CHAMPION !

A la suite de quoi les spécialistes, architecte et paysagiste ont vanté leur projet grandiose de jardinets amputés d’espaces nécessaires à l’exploitation du futur métro . Tout cela est fantastique, nous aurons même droit à des revêtements de sol similaires à ceux sur lesquels on peut marcher à New York.
Devant ces brillants exposés, comment imaginer que tous les présents restent bouche bée sans aborder le sujet qui fâche : L’abandon d’une véritable place comme il s’en fait dans toutes les villes. Ce n’est pas le sujet clament nos élus ! Devant la pression du plus grand nombre, qui se sont déplacés pour entendre parler d’autre chose que de la petite taille des végétaux prévus ( en rapport avec les surfaces concernées), l’architecte nous vante l’intégration de son œuvre. Un R+8 dont le 8e étage restera invisible et même, sur un angle bien choisi, le R+8 n’apparaîtra que sur quatre niveaux, ce n’est pas de la magie, ça ?
Le point fort de l’ensemble du projet est bien qu’il facilitera des’’ circulations douces’’ entre Cachin et le cœur de notre village. 
Pourtant il y a malaise, c’est qu’il y a deux voies de circulation à traverser : l’avenue Wilson et l’avenue de Verdun. Alors sur ce point, c’est un balbutiement total : Il faut piétonniser notre ville, mais il faut aussi que quelques voitures circulent, notamment pour ceux qui viendront faire leurs courses à La Vie Claire. Bon cela reste un sujet à étudier !
Dans l’assistance les questions fusent. L’un s’étonne que l’on construise une centaine d’appartements équipés seulement de 49 places de stationnement. C’est la règle partout affirme notre Champion. Mauvaise réponse brillant spécialiste de l’urbanisme. Effectivement l’une des multiples modifications du PLU a introduit une obligation MINIMUM concernant le nombre de places de parkings à créer en lien avec les nouvelles constructions. La possibilité d’en faire plus ne fait pas l’objet d’un interdit !

Avant vingt et une heures, les élus se montrent manifestement las de répondre à tant de questions totalement stupides, du genre : si l’on déduit de vos espaces aménagés la surface des trottoirs, que reste-t-il ? Mais les participants toujours aussi peu enthousiasmés par ce projet souhaitent encore pour une fois faire entendre leur voix. C’est alors qu’une participante nous fait part de ses arguments. La question : Combien de logements seront-ils construits dans le périmètre de la ’’ place’’ ? Réponse : Environ 120. Puisqu’il y a pénurie de logements en île de France nous comprenons bien qu’il faut bâtir, mais le territoire de Romainville n’est-il pas assez étendu pour que l’on réponde à ces besoins sur un autre secteur, permettant ainsi à notre ville de disposer d’une véritable place, lieu de rencontre et de convivialité. Nombreux ont été ceux qui ont applaudi ce raisonnement simple et de bon sens.
Les participants ont quitté la salle emportant avec eux une fois de plus le sentiment qu’ils s’étaient fait berner.

François ANDRE Janvier 2017

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO