LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mardi 17 mars 2015

Réflexions de François André sur la politique de l'habitat à Romainville



REFLEXIONS CONCERNANT LA POLITIQUE DE L’HABITAT VOULUE PAR NOTRE MAIRE DE ROMAINVILLE.

       Notre ville bouge, grâce à l’opportunité de l’arrivée à court terme du métro.  Les projets ne manquent pas. Amusez-vous à consulter le site officiel de la ville, rubrique Grands Projets. En matière de logements, vous pourrez constater dans quel flou artistique l’aspect social est traité par nos élus majoritaires.
        Allez, on démarre :
      Y. GAGARINE : 442 logements sociaux en remplacement de ceux détruits .1093 en accession à la propriété « pour favoriser la mixité sociale » Cette formule très mode est fort pratique car elle permet de garder les mains  libres. Venez à  moi Messieurs les promoteurs !
       PLACE DES COMMERCES : Plus de 300 logements dont des logements sociaux (combien ? A vous de deviner)
      CHARLES DE GAULLE : 70 logements sociaux pour reloger, 210 en accession.
       ZAC JEAN LEMOINE : Sur les talus de l’A3 pas d’infos, allez voir les panneaux, la commercialisation a débuté.
       ZAC DE L’HORLOGE : 850 nouveaux logements pour l’essentiel à prix maîtrisés. La formule est belle, ne trouvez-vous pas ?
       En un temps plus sage, la réhabilitation de la cité M. CACHIN avait été conçue sur le principe de 423 logements sociaux démolis, 423 reconstruits. A ce jour l’opération se termine dans ce principe, qui s’en plaindra ?
       Conclusion : A partir de ces informations, si vous vous posez la question de savoir combien de logements sociaux hors ceux réalisés en remplacement des existants démolis notre municipalité s’engage à mettre en chantier, vous ne trouverez pas la réponse.
       A ce jour notre Maire n’est- telle pas le meilleur agent des promoteurs ? La voie est libre !
       Sachez également que lorsqu’on promet du LOGEMENT SOCIAL, on reste dans le flou qui convient bien à toutes manœuvres. Il existe trois grandes catégories de logements sociaux :
      PLAI : Prêt Locatif Aidé d’Intégration
      PLUS : Pour les revenus dit médian.
       PLS : Pour les revenus plus aisés.
       Pour notre ville, le loyer maximum exigible par m2 hors charges est de 12.08 E pour les PLS et 5.85 E pour les PLAI . Il existe même une autre classification PLI réservée aux classes moyennes, plus élevées.
        Voyez comme la gamme est large et ce qu’il est permis de promettre en termes de logement dit social.
         Pour ce qui est de l’accession, celle qui favorise la mixité sociale et pour laquelle notre Maire ne peut que s’engager à dire qu’elle enjoint les promoteurs à MAITRISER leurs prix, sachez que le prix moyen du neuf à Romainville se situe à 4548 E/m2 et que l’augmentation constatée en un an a été de 8,91%.*
        Trouvez-vous que la ligne de conduite de la politique de l’habitat de notre ville à le moindre soupçon de social ?
        Sans aucun doute, ces orientations conduiront à terme à voir partir de Romainville les moins aisés d’entre nous.
         Serait-ce un des objectifs de C.VALLS ? La question se pose. En tout état de cause, l’actuelle maire de Romainville ne peut en aucun cas se prévaloir d’être le garant d’une réelle politique sociale en matière de logement, dans l’intérêt des Romainvillois, notamment des moins fortunés. 

        François ANDRE                                                                                                          MARS 2015


·       Source :    La vie immo neuf

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO