LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

vendredi 6 mars 2015

Le magazine de "désinformation municipale" !!!!!



Avec le numéro du magazine municipal de ce mois de mars, nous atteignons des sommets dans ce qu’il faut bien appeler de la « désinformation » pour ne pas dire davantage. Celle-ci est « indécente », lorsqu’on prend connaissance d’un article qui se veut informatif sur « les premières élections départementales. Ce n’est pas de l’information, c’est une duperie, de l’enfumage des esprits. Dans cet article il y est écrit : « les Conseils départementaux  seront élus pour six ans, tous en même temps….LES CONSEILS DÉPARTEMENTAUX ÉLUS EN MARS SERONT DONC RENOUVELÉS EN 2021 ». 

Comment oser écrire de tels mensonges alors qu’il est de notoriété publique que les départements se situant en zone urbaine se verraient absorbés par la métropole. N’est-ce pas ce que montre le débat actuel à l’Assemblée nationale où il vient d’être décidé que le fonctionnement et l’investissement des collèges seront confiés aux Régions. Ainsi au fil des années, comme le souhaite le gouvernement les départements se verraient dévitalisés pour ne devenir qu’une coquille vide, et être purement et simplement supprimés à l’horizon 2020. 

 Voici ce qu’il est écrit sur le site du ministère concerné :
« Quant à l’avenir des conseils départementaux, trois solutions seront possibles pour s’adapter aux situations existantes :
  • « Dans les départements dotés d’une Métropole-comme Lyon, par exemple, la fusion des deux structures pourra être retenue ».
  • « Lorsque le département compte des intercommunalités fortes, les compétences départementales pourront être assumées par une fédération d’intercommunalités ».
  • « Enfin, dans les départements-notamment ruraux-où les communautés de communes n’atteignent pas la masse critique, le conseil départemental sera maintenu, avec des compétences clarifiées ».
Les choses sont claires. Elles le sont d’autant plus que Madame Corinne VALLS, Monsieur Daniel GUIRAUD et Monsieur Stéphane TROUSSEL sont signataires d’un texte publié à la veille de l’ouverture des débats à l’assemblée nationale dans lequel il est écrit : « …Cette ambition devra passer dans une seconde étape par un transfert au niveau de la Métropole des compétences de solidarité actuellement exercées par les Départements…. Cela vient d’être réaffirmé récemment par les parlementaires, les maires, les conseillers régionaux et généraux socialistes.

Nous comprenons la difficulté dans la quelle se trouve madame VALLS. Être candidate pour siéger dans une institution dont vous demandez la disparition, n’est pas choses aisée. Ce n’est cependant pas une raison suffisante pour proférer des contrevérités dans le magazine… qui « devrait avoir pour mission d’informer nos concitoyens ». Pour l’heure, à 2 semaines du scrutin, toutes les candidates et les candidats  doivent dire quel est leur positionnement. Le double langage est inacceptable et dangereux. Il contribue à aggraver encore davantage la crise démocratique. Les candidates et les candidats du Front de gauche se prononcent pour le maintien du département, échelon de solidarité et d’égalité entre tous les citoyens. Convaincus que le bon sens l’emportera. Que le département de la Seine-Saint-Denis a encore de beaux jours devant lui.


Nous reviendrons prochainement sur cette « désinformation » qui s’applique à d’autres sujets traités dans le magazine.

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO