LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

jeudi 26 février 2015

Conseil municipal : intervention de Brigitte Moranne sur le Plan Local d'Urbanisme




NOUS PUBLIONS L'INTERVENTION DE BRIGITTE MORANNE SUR LA 6ème MODIFICATION DU PLAN LOCAL D'URBANISME. LE GROUPE DES ELU-E-S DU FRONT DE GAUCHE S'EST PRONONCE CONTRE !

Conseil municipal du 25 Février 2015-02-22
Vous présentez au vote de ce conseil municipal le projet de 6ème modification du PLU.
A travers ce document, c’est l’aménagement futur de Romainville qui est envisagé : futurs secteurs d’urbanisation, voirie et équipements, protection du patrimoine et de l’environnement, développement économique…

Ce document doit exprimer «  dans quelle cité voulons nous vivre ? »
Or aujourd’hui, aucune ligne directrice n’apparaît en matière d’urbanisme et d’aménagement.

Depuis quelques années, les modifications du PLU se succèdent à vive allure.
Le PLU est en permanence adapté au gré des exigences des promoteurs. Il faut bétonner !

Les opérations se juxtaposent, au coup par coup, sans réelle vision et avenir.
Les grues envahissent le paysage. Les grands groupes ont pignon sur rue : « BOUYGUES »,
KAUFMAN ET BROAD », « LES NOUVEAUX CONSTRUCTEURS », « NEXITY »,  « COGEDIM » et autres se taillent la part du lion.
Tous les quartiers de Romainville sont concernés, sans que les habitants n’aient voix au chapitre, si ce n’est pour approuver un projet déjà ficelé, voir engagé.

Le quartier Gagarine, les 3 communes, la ZAC de l’horloge, Cachin, les Ormes, les grands champs et le centre ville.
Heureusement, grâce à l’action d’associations de riverains et de leur persévérance, certains projets ont été remis en cause comme le Grand Ségur .
De même dans le quartier des Ormes, les riverains ont gagné une première bataille : la création du secteur UGb est annulée, la concertation quant à la hauteur autorisée dans ce secteur se poursuit.

Pour autant, les riverains du quartier des Ormes poursuivent leur demande de dépollution sans condition du site WIPELEC.Nous les soutenons dans cette démarche.

Un certain nombre d’outils donnent à la collectivité la possibilité d’interférer dans le fonctionnement du marché foncier et de l’orienter en faveur de l’intérêt public.
En premier le PLU, également la délivrance des permis de construire et l’exercice du droit de préemption.

Oui, il faut aménager, construire, préparer l’avenir, mais si les logiques spéculatives l’emportent, C’est l’esprit même de notre ville qui mourra à petit feu et finira par disparaître.

Le groupe des Elus Front de Gauche propose que :

- le plan local d’urbanisme soit modifié afin de préserver une ville populaire, fidèle à son histoire.

-un volet patrimonial soit inscrit au PLU.

-les promoteurs immobiliers participent au financement d’équipements publics dans le cadre d’opérations qui leur sont confiées.

-soit mis un terme à la démolition de logements, alors que nous connaissons la crise la plus grave depuis les années de l’après guerre.

-L’équilibre social s’appuie sur 3 tris leviers, le logement, la scolarité et l’emploi

-chaque opération devrait compter 30% de logements sociaux.

-Les habitants aient de bout en bout la maitrise des opérations programmées dans leur quartier. Cela implique de les associer à toutes les décisions.

-toute les opérations d’aménagement soient pensées en rapport avec les besoins en équipements publics (écoles, crèches, culture, besoins de la vie associative).

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO