LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

mardi 26 avril 2016

Plus le mensonge est gros...!


 Le Mouvement de la gauche citoyenne dont est membre madame la Maire se distingue par les contrevérités dont elle abreuve sa page facebook. Ainsi le groupe du Front de gauche aurait voté contre le pôle éducatif Gagarine. L’auteur de cet article que chacun(e) aura reconnu ne méconnaît pourtant pas qu’il s’agissait de la présentation d’un projet pour information et n’étant donc soumis à aucun vote.

Il n’est donc pas inutile de revenir sur les questions posées par l’élue du Front de gauche, restées malheureusement sans réponse.

L’école maternelle va être détruite cet été. Il est prévu que les enfants soient accueillis à l’école Cachin. Est-il interdit de s’interroger sur l’inquiétude des parents que cette décision peut susciter ? Pendant toute la période des travaux la crèche devrait continuer d’accueillir les bébés. Est-il déplacé de s’interroger sur  les nuisances sonores et environnementales occasionnées par cette destruction ? N’est-il par normal de demander si les personnels de la crèche départementale ont été associés à la définition du projet ?

Nous renvoyons donc l’auteur de cet article à ses propos : « En effet, triste, posture politique ! Triste pratique politique !

Par ailleurs, l’article évoque une décision prise par le Conseil territorial d’Est Ensemble concernant la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Il est écrit : « Il faut reconnaître que dans plusieurs villes d’Est-Ensemble, notamment Romainville, depuis des décennies le coût de la collecte que les contribuables paient est le coût réel…Car tout de même l’objectif de diminuer le coût de celle-ci par l’augmentation du tri à la source et par la valorisation des déchets est un objectif partagé par tous, y compris les communistes, et devrait donc logiquement faire baisser la taxe des ordures à moyen terme ».

Nous allons rafraîchir la mémoire défaillante de l’auteur de ce billet. Depuis 2005, les locataires de Romainville Habitat paient deux fois la taxe des ordures ménagères. Celle qui était comprise dans le loyer, à l’époque où elle était intégrée au foncier bâti, et la nouvelle ligne apparue sur leur quittance au 1er janvier 2005. En avril 2004, dans son éditorial du magazine municipal, madame la Maire promettait que la création de la taxe d’enlèvement  des ordures ménagères se traduirait par une baisse des loyers. En fait cette décision s’est traduite pour une famille habitant un F3 à la cité de l’amitié par une augmentation annuelle de 32% et de 28% pour celle résidant dans un F4 à Parat ou Thorez. Depuis cette date les locataires n’ont vu que des augmentations, y compris l’an dernier pour ceux qui ont la « chance » de bénéficier de la collecte par aspiration.


Quant à l’augmentation du tri à la source qui demeure un objectif majeur, dans les cités bénéficiant de la collecte par aspiration, un constat s’impose, celui-ci a régressé comme nous étions nombreux à la craindre. Telle est la réalité !

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO