LE BLOG DES COMMUNISTES DE ROMAINVILLE

dimanche 27 novembre 2016

" L'électrochoc" de Claude Bartolone



Hier à Bondy, Claude Bartolone  a cru trouver la formule pour sortir le Parti socialiste de la mauvaise passe dans laquelle il se trouve. Il faut, dit-il, créer un véritable électrochoc. Et à quoi celui-ci se résume t-il ? À la présentation de Macron, Hollande et Valls à la primaire socialiste, à laquelle serait également invité Jean-Luc Mélenchon. Un électrochoc, Macron ! Le  banquier de Rothschild, qui ne se dit ni de gauche ni de droite Un électrochoc, Macron, lui qui avec la loi portant son nom, promettait 22.000 emplois, alors que 1350 équivalents temps ont été créés. Un électrochoc, Hollande ! Ce candidat qui annonçait vouloir s’en prendre à la finance et qui une fois au pouvoir s’est mis à son service. Un électrochoc, Hollande ! Lui, qui, après avoir promis de renégocier le traité européen, s’est mis dans les pas de son prédécesseur, une fois élu. Un électrochoc Valls ! Ce premier ministre arrogant et spécialiste du 49/3 pour faire passer une politique faite de trahisons et de renoncements. Le pays craque de partout. La mal vie et la pauvreté s’étendent. Ni Macron, ni Valls, ni Hollande ne peuvent incarner une réponse de gauche à ce désastre.

L’électrochoc, le seul qui puisse faire renaître l’espoir, c’est une rupture claire avec la politique actuelle. C’est une vraie politique de progrès social, environnementale et démocratique en France et en Europe. Ce sont des moyens financiers démocratiques et européens pour une société de partage, une sécurité d’emploi et de formation, une société du bien vivre et du bien commun. Une République pour une France de Liberté, d’Égalité et de Fraternité, engagée dans la paix et le progrès. Face à l’offensive des forces de droite et de l’extrême droite, il faut une contre-offensive d’ampleur et dans la durée pour créer un rapport de force plus favorable aux idées de progrès et de solidarité.


Non, monsieur Bartolone, ce n’est pas un simple casting d’une primaire redessinée qui peut répondre aux exigences pour une alternative à gauche. Le député de notre circonscription et ses 35 années de députation, ne le sait que trop bien. Son électrochoc, c’est faire l’impasse sur le bilan de ces 5 années et repartir avec de nouvelles promesses dans sa musette. Qu’il ait des comptes à régler avec le Président de la République, c’est son problème. Cela ne nous concerne en rien. Ce que nous souhaitons, avec les citoyennes et les citoyens de notre ville, c’est un débat pour de vrai, avec lui et sa suppléante, en allant au fond des choses, pour dire ce que nous ne voulons plus, et les ruptures qui s’imposent. Après la « municipalisation » des enjeux que posent les élections présidentielle et législatives, Claude Bartolone nous sort un nouveau lapin de son chapeau, avec sa primaire relookée. Çà ne fera pas le compte !

Soyez le premier à commenter !

Enregistrer un commentaire

  ©Template Blogger Elegance by Dicas Blogger.

TOPO